Catégories
Non classé

Héritier du magot

Quand j’aurais hérité du magot,
Je trouverais le goût de voyager,
Partir enfin dans des pays chauds,
Et pouvoir me détendre sans penser.
Quand j’aurais hérité du magot,
Je trouverais le temps de me relaxer,
Partir en croisière sur un bateau,
Peu importe où, mais juste m’éloigner.

Les filles, le soleil, le sable chaud,
Faire la fête et me faire bronzer,
En profiter pour plonger au fond de l’eau,
C’est clair que je l’ai bien mérité.

Quand j’aurais hérité du magot,
Je trouverais le goût de m’en aller,
Et déguster des fruits tropicaux,
A la terrasse d’un petit café.
Quand j’aurais hérité du magot,
Je trouverais le temps de m’éclater,
M’amuser dans des soirées disco,
Draguer sans penser à ma destinée.

Les filles, le soleil, le sable chaud,
Faire la fête et me faire bronzer,
Enfin oublier tous ces charlots,
Les ennuis je les ai laissés tomber.

Le 21 Juillet 1999
Frédéric DESLANDES
Frédéric VIAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Font Resize