Catégories
Carnet de bord

2020

            Le samedi 11 janvier 2020 à 20h30 à la petite Gaillarde au 9 rue Abbé BARNIER 63000 CLERMONT-FERRAND pour une représentation théâtrale avec la troupe Zwizz pour la pièce :

« Le théâtre qui rend fou ! ».

            Cette pièce est une suite de Sketches absurdes ayant pour thème les problématiques physiques du théâtre, traitées sur le mode aberrant pour une touche comique. Chaque saynète aborde un élément moteur de la mise en théâtre. Durée de Ces scènes sont rassemblés pour former un spectacle théâtral d’une durée approximative de 1 heures 30 minutes.

            Avec 9 comédiens : aurélie, Delphine, Chrystelle, Elise, Frédéric, Jean-Michel, Johannes, Philippe, Virginie.

            « Le théâtre serai- il dangereux ? Ne vous inquiétez pas : la brigade anti-théâtre veille à la sécurité des spectateurs ! »

            Cette pièce de Jacques Maurin à été jouée dans un petit théâtre de l’agglomération clermontoise contenant une jauge d’environ 115 places, qui est la petite Gaillarde par la troupe « les Zwizz » constituée de comédiens amateurs et dirigée par Isabelle Savary de l’association « Zwizz et compagnie » pour la mise en scène. C’était la quatrième représentation que nous avons donné avec cette comédie mais la première fois en version longue après le festival du conte « qu’en dira-t-on », les « Zwizz’tivales » et les 25 ans de l’association les 4A.

            Chacun devait faire la promotion de cette pièce auprès de proches, amis, collègues en passant par la distribution de quelques affiches de l’événement avec le soutien notamment de l’un des partenaires; Radio Arverne qui a diffusé le spectacle dans son agenda, ses réseaux sociaux et appuyé par une interview en direct sur son antenne.

            La salle était pratiquement complète avec un accueil du public très enthousiaste par cette représentation d’une dizaine de saynètes ayant pour thème le théâtre qui a semble t’il été apprécié par le plus grand nombre de personnes présentes.

            Voilà déjà plusieurs mois où nous avons dû ralentir nos activités à cause de la crise sanitaire. Il est vrai que le contexte très particulier que nous vivons en ce moment pour tous les professionnels du monde de la culture, entrainant à nouveau, un nombre très important d’annulations et de reports de nos événements sans pouvoir se projeter dans l’avenir.

            On peut voyager serré dans un métro, un train, un avion, mais on ne peut pas se retrouver dans une salle de concerts, dans un festival ou un théâtre, même en respectant un protocole sanitaire sérieux et contraignant. Prenons en acte au nom d’un principe citoyen, la santé et la sécurité de chacun doivent rester notre priorité absolue.

            Il faut savoir « contre mauvaise fortune faire bon cœur », et chez Options arts médias, nous travaillons activement et quotidiennement à préparer des jours meilleurs. Même s’il est trop tôt pour imaginer précisément quand la situation permettra de reprendre une activité normale, nous continuons à préparer les futurs projets de l’association. Aimé Césaire disait que « l’homme de Culture doit être un inventeur d’âmes », prenons le temps d’imaginer et d’être tous ensemble ces « inventeurs d’âmes de demain».

            Vivons le rêve et la certitude que tout va changer avec l’arrivée de jours meilleurs qui permettront à tous d’apprécier le retour à la normalité, la convivialité, la solidarité, la liberté, l’envie d’entreprendre et le bonheur de vivre ensemble.

            Scruter l’avenir avec ambition, courage et détermination, c’est se projeter sur l’art d’être heureux avec l’espoir que les restaurateurs remettent le couvert, pour que les théâtres ré́-ouvrent leur strapontin, pour que les cinémas s’animent, pour que la vie reprenne ses droits peu à peu.

            En décembre 2020, Frédéric Deslandes a participé sur une journée de tournage au long-métrage à Lyon s’intitulant « Sentinelle sud » réalisé par Mathieu Gérault et Nicolas Silhol. Il interprète un rôle d’un avocat non-voyant hospitalisé dans un établissement de blessés de guerre.

            Synopsis : « Le parcours du soldat Christian Lafayette qui au lendemain d’une embuscade meurtrière en Afghanistan est de retour en France. Bientôt mêlé à un trafic d’opium aux côtés de Mounir, frère d’armes blessé dans l’embuscade, Lafayette, enfant de la Ddass, héros de guerre tourmenté, se choisit une nouvelle famille en prenant le chemin de la criminalité. Pour échapper à la violence Christian devra apprendre à aimer ».

            Très prochainement sur la toile dans tous vos salles de cinéma.

Font Resize